Skip to content

HISTOIRE DE LA COMMUNE

Histoire de la commune d'Authon

Authon tire son nom du latin « Augustunum ». « Dunum » signifiant en celte « colline fortifiée » et Auguste du nom de l’Empereur romain. Un temple païen était, à cette époque, à l’emplacement de l’actuelle église, à la mémoire de cet Empereur.

Dans le courant du VI e siècle, de nombreux saints ermites se retirèrent du monde et marchèrent « vers les vastes solitudes du Perche où ils se cachèrent dans les bois épais repères des bêtes sauvages ».

Lors des invasions normandes au IX e siècle, qui ravagèrent si prodondément nos contrées, Authon s’entoura de larges fossés défensifs.

Vers 1560, un grand nombre d’habitants d’Authon et des environs embrassèrent le protestantisme. Des 5 baronnies, celle d’Authon surtout montra la plus grande ardeur. On peut affirmer que, médecins, magistrats, praticiens, fabricants d’étamines et cultivateurs, tout le monde dans la dite baronnie abandonne les erreurs de la «  religion romaine » pour embrasser la vérité (selon le langage du temps).

La nouvelle religion s’organisa à l’arrivée, en 1597, du pasteur Jacques Couronné (celui-là même qui procéda aux cérémonies d’inhumation à Nogent le Rotrou du Ministre Sully) . Sous son impulsion, l’église réformée connut une grande prospérité.

Au XVI e siècle, mais surtout au XVII et au XVIII e siècle l’industrie textile était prospère ; on y fabriquait des serges et des étamines. Authon était aussi spécialisée dans la fabrication des clous.

De nos jours…Authon n’est plus « La Gueuse », elle s’est transformée en un bourg coquet et accueillant. Ses vieilles maisons sont toujours accrochées à la colline autour de son église, mais il a su s’agrandir tout en conservant un « charme campagnard » si recherché par les citadins.

Histoire de la commune de Soizé

Soizé est une petite commune du canton d’Authon-Du-Perche, et voisine de la Sarthe. Anciennement appelée Choesay en 1291, Soisai, Souazay, Souasé en 1766, puis enfin Soizé. Son église est mentionnée dès 1147 sous le vocable de Saint-Thomas. 

Le château des Barons du Saulce s’élevait jadis au lieu du même nom. Cette baronnie importante est passée en différentes mains, à titres successifs, sans avoir été vendue depuis 1050 jusqu’au décès des derniers descendants de la famille de Loubes, qui n’eurent pas d’héritiers directs. L’ensemble de la propriété fut vendu en 1828. Situé sur l’ancien chemin du Mans à Paris selon Cassini, le Saulce fut dévasté par les Anglais à la guerre de cent ans. François 1er accorda l’exonération d’imposition à ses habitants après la guerre. Il ne reste que quelques ruines de ce monument 

A la fin du XX e siècle, un lotissement est venu agrandir le village qui périclitait depuis près de deux siècles, et le début du XXIe a vu s’accroître le nombre des habitants.

Commune nouvelle d’Authon-Du-Perche.

La commune historique d’Authon-Du-Perche et la commune historique de Soizé se sont rassemblées pour former une Commune nouvelle qui porte le nom « AUTHON-DU-PERCHE ».

Informations Cadastrales et sur la population

La commune d’Authon-du-Perche s’étend sur une superficie de 34,82 km2. Vous pourrez retrouver l’ensemble des sections cadastrales sur l’image à droite ou sur le site cadastre.gouv.fr.

La population d’Authon-du-Perche se compose actuellement de 1517 habitants au 01/01/2022.

Canton de Brou

Le canton de Brou est une division administrative française située dans le département d’Eure-et-Loir et de la région Centre-Val de Loire.

Communauté de Communes du Perche

La communauté de communes du Perche regroupe 20 communes et près de 19 000 habitants, en plein cœur du Perche, autour de la ville de Nogent-le-Rotrou.

Notre territoire

A 58 km de Chartres et 16 km de Nogent-le-Rotrou, la commune d’Authon-du-Perche est située dans le sud-est du Perche. La majeure partie de la population est concentrée dans les bourgs. Les écarts comprennent les hameaux de Saint-Lubin-des-Cinq-Fonts et le Saulce. La commune est traversée dans un axe est-nord est / ouest- sud ouest par l’autoroute A11.